JACCOUD, ANTOINE



Manifestations, rencontres et signatures
Index des auteurs


Antoine Jaccoud est né à Lausanne en 1957. Licencié en sciences politiques, il fait quelques années de journalisme (au magazine suisse L’Hebdo) avant de se former à l'écriture dramatique auprès du cinéaste polonais Krzysztof Kieslowski d’abord, puis du fameux pédagogue tchèque, émigré aux USA, Frank Daniel.
En tant que scénariste, il a été associé ces dernières années à l’écriture de nombreux films suisses ou francophones de fiction ou documentaires. Il a ainsi coécrit Azzuro de Denis Rabaglia («Meilleur film suisse de l’année» 2000, Prix du scénario au Festival du Film Francophone de Namur), La Bonne Conduite de Jean-Stéphane Bron, documentaire primé en Suisse et à l’étranger, Luftbusiness de Dominique de Rivaz, avant de cosigner, avec la réalisatrice Ursula Meier,  Home, film sélectionné à la Semaine de la Critique au Festival de Cannes 2008, et titulaires de plus  de vingt récompenses internationales à ce jour, dont le Quartz du cinéma suisse (scénario et réalisation). Cette collaboration avec Ursula Meier se poursuit avec l’écriture de L’Enfant d’en haut, sélectionné en compétition internationale au Festival de Berlin 2012, et récompensé d'un Silver Bear dans ce même festival.
Par ailleurs script-doctor et consultant, Antoine Jaccoud est intervenu sur Mein Name ist Bach  de Dominique de Rivaz («Meilleur film suisse de l’année» en 2004), Tout un hiver sans feu de Greg Zglinski (même récompense en 2005) aussi bien que Des épaules solides d’Ursula Meier, (Prix TV5 du meilleur film francophone, 2003). Il a également collaboré ces dernières années avec la cinéaste française Catherine Corsini sur son film Partir (2009), puis Trois mondes (sortie 2012) et avec la réalisatrice tunisienne Raja Amari, pour Les Secrets. Antoine Jaccoud est enfin consultant pour diverses commissions et compagnies de production européennes. Au titre d’intervenant dans nombre de programmes d’enseignements du scénario, Antoine Jaccoud a travaillé au Québec, en Israël, en Géorgie, en Belgique, etc. Il intervient par ailleurs chaque année depuis 2006 auprès de la Wajda Film School de Varsovie dans le cadre du programme européen Ekran.
Au théâtre, Antoine Jaccoud a été de 1996 à 2005 le dramaturge de la compagnie lausannoise Théâtre en Flammes. C’est cette compagnie suisse, fondée par le metteur en scène Denis Maillefer, qui crée ses pièces principales: Je suis le mari de Lolo, monologue du mari d’une défunte porno star, en 2001; Le Voyage en Suisse, méditation ironique et noire jouée en 2003 dans un autobus en déplacement, et enfin On liquide, en 2004, «farce tragique» consacrée à la disparition de la paysannerie, ces trois spectacles ayant été présentés à l’étranger également. Avec la comédienne neuchâteloise Françoise Boillat, Antoine Jaccoud a organisé en juin 2005 au théâtre Saint-Gervais, à Genève, un Essai de théâtre documentaire qui donnait la parole à quatorze survivants du massacre de Srebrenica.  Ces relations avec  la Bosnie se poursuivent avec la création, le 15 novembre 2005, d’une pièce inédite en Suisse: Les Chiens, au Théâtre National de la ville de Tuzla, dans une mise en scène d’Haris Prolic. En novembre 2006, Antoine Jaccoud crée En attendant la grippe aviaire, nouvelle pièce qui met en perspective les grands effrois de notre temps, et que l’on trouve, avec les pièces précédentes, dans le recueil publié en 2007 chez Bernard Campiche Éditeur. En 2010,  Jaccoud crée à Lausanne Obèse, pièce semi documentaire qui mobilise des comédiens professionnels et des personnes en surpoids, tandis que la traduction allemande de Je suis le mari de Lolo permet une création à Cologne puis au Stadt Theater de Bâle (novembre 2009). Il en va de même pour En attendant la grippe aviaire, créé en allemand, sous le titre de Pandemie, au Stadt theater de Bâle en juin 2011. Cette même année, Antoine Jaccoud écrit Désalpe, œuvre de poésie sonore, créé à La Chaux-de-Fonds en juin 2011.
Antoine Jaccoud est par ailleurs membre du collectif «Bern ist überall», groupe d’auteurs phare de la «slam poetry» actuelle, et récipiendaire du Prix de Littérature de la ville de Berne en 2011. Il a également reçu le Prix Culturel Vaudois Littérature 2013.

En attendant la grippe aviaire et autres pièces

Cadeau
En attendant la grippe aviaire